Kin ball

Kin ball

 

Public : Classes des cycles 1, 2 et 3 des écoles du Maroc.

Référence aux programmes de l'Education nationale (B.O M.E.N Hors-série N°3 du 19 juin 2008) :

Le Kin ball en tant qu'APS n'apparaît pas dans les programmes, mais il permet de travailler la compétence « coopérer ou s’opposer individuellement et collectivement » pour les élèves des cycles 2 et 3.

APS innovante et coopérative par essence, le Kin ball est un  jeu sportif mixte qui nécessite  de « coopérer avec ses partenaires pour affronter collectivement des adversaires, en respectant des règles, en assurant des rôles différents (attaquant, défenseur, arbitre). »

La taille du ballon, 1m22 de diamètre pour 1 poids d’à peine 1 kilogramme, permet également de développer les « conduites motrices » chez les plus jeunes et notamment au cycle 1 (où le Kin ball n’est pas pratiqué en tant que tel), à travers des jeux de manipulation de balle et de coopération.

Qu'est-ce que le Kin ball?

Sport collectif mixte né au Québec, ce sport récent est proposé à l'USEP depuis 2001.
Trois équipes de quatre joueurs se rencontrent en même temps sur un terrain carré de 21 mètres de côté maximum, soit environ la moitié d’un terrain de handball.

La balle n’est jamais tenue, elle est à tout moment portée.

Pourquoi le Kin ball ?

La coopération et la mixité : jeu collectif particulier, tous les joueurs doivent avoir un contact corporel avec la balle avant de la lancer. Relativement vierge de représentations sociales, autant les filles que les garçons s'y impliquent.

Le respect des autres : pas de fair play, pas de kin ball! Il fait partie intégrante des règles de jeu officielles dans lesquelles il est valorisé par des points en fin de partie. Les règles sont faites de manière à pénaliser un joueur qui manque de respect envers un adversaire, un co-équipier ou un arbitre.
Toute personne peut pratiquer l'activité, du plus petit au plus grand, quelles que soient sa corpulence, ses différences.


Il développe la prise d'informations, l'anticipation de l'action, la coordination motrice, la vitesse d'exécution.
L’accessibilité est facilitée par le fait que les habiletés motrices exigées sont à la portée de tous. L’entrée dans l’activité ne nécessite pas de bagage technique préalable ni de qualités physiques importantes, qualités qui se révèleront toutefois nécessaires au fur et à mesure de la progression dans l’activité.

Pour ces raisons, le Kin ball est une activité innovante, source de plaisir.

 

Organisation : Prêt d’un kit de Kin ball (2 baudruches, 4 vessies, 1 gonfleur), pendant  8 semaines.

En fonction des disponibilités du matériel et des demandes, il est possible qu’un kit circule entre plusieurs écoles au cours d’une même semaine (Casablanca, Rabat notamment).

Encadrement:

Enseignant.

Lieu : Ecole.

Coût: 50 Dh par classe réalisant un cycle d’apprentissages et frais de retour du matériel à l’USEP Maroc.

Le matériel prêté aux classes dont l’ensemble des élèves est licencié à l’USEP Maroc.

 

Des ressources sont accessibles dans l’espace mutualisation du site de l’USEP Maroc.

ĉ
Pascal VERRIER,
15 oct. 2012 à 10:05
Comments