Des paroles aux actes

publié le 15 févr. 2012 à 06:49 par Pierre-Emmanuel Boccard   [ mis à jour : 15 févr. 2012 à 06:49 ]
En l’espace de trois jours, le sport scolaire vient de faire une entrée des plus intéressantes dans la campagne électorale de la présidentielle d’avril et mai prochains, et des législatives qui suivront.
Qu’on en juge :
-    Jeudi 9 février : remise du rapport de Mr le député LECOU au Président de la République
-    Samedi 11 février : discours du candidat François Hollande sur le thème du sport à Créteil.

Dans le rapport cité, le député, qui nous avait reçus à deux reprises (une au titre de l’USEP, l’autre au titre du Conseil interfédéral des activités aquatiques) dresse un état des lieux sur la base des nombreuses auditions effectuées. S’en suivent 24 préconisations qui veulent relier ce qui est nommé « sport à l’école » avec ce concept de « sport scolaire », nommé USEP pour les écoles primaires publiques de notre pays, le tout dans une volonté clairement affichée de développement de la pratique physique et sportive à l’école. (Rapport disponible sur le site du Ministère de l’éducation nationale)


La candidat François Hollande a, de son côté, clairement affiché son souci de cohérence entre toutes les composantes du sport, et ce dès l’école, associant étroitement Sport et Education. Le sport scolaire a été abordé à plusieurs reprises et l’USEP citée, tant dans le temps périscolaire que dans le temps contraint, en lien et en complément de l’Education physique et sportive, précisant par exemple qu’une partie des 60 000 postes annoncés serait consacrée justement à ce domaine.
Nous ne pouvons désormais qu’attendre avec impatience, non seulement le positionnement d’autres candidats à l’élection présidentielle (la plate-forme proposée par le CA du CNOSF devant y contribuer), mais aussi le prochain rapport de l’Inspection générale de l’éducation nationale.


Nous sommes dans un temps de campagne électorale où la parole domine. Viendra demain le moment des actes. Mais à défaut de rêve, on ne boudera pas notre plaisir d’entendre et lire que le sport scolaire a sa place dans le débat, et donc, souhaitons-le, dans des perspectives que nous voulons bien contribuer à construire, à notre place, en référence bien entendu au travail effectué au fil du temps et ces dernières années par les militants de l’USEP.

Jean-Michel SAUTREAU

Président de l’USEP (France)

Ċ
Pierre-Emmanuel Boccard,
15 févr. 2012 à 06:49
Comments